Suite


Les difficultés qu’ont les femmes à s’imposer dans cet univers sans pitié trouvent aussi leurs origines dans cette culture de confrontation perpétuelle et de brutalité, ce climat de violence et d’attaque personnelle qui caractérise la vie politique française, il s’agit d’accuser l’adversaire de tous les péchés. Cette violence va parfois jusqu’à la violence physique, on se souvient de la députée Yann Piat assassinée sur une route de Provence.
Les femmes doivent se battre et redoubler de vigilance en permanence pour s'imposer car les hommes ne laissent pas passer la moindre erreur, le moindre écart et les critiques sexistes fusent alors que les hommes ne se privent pas de déclarations à l'emporte-pièce. Ils ont droit à l'échec pas les femmes.« Quand on veut nuire à un homme on l'attaque sur son honnêteté, quand on veut nuire à celui d'une femme on l'attaque sur le sexe » s'indigne Élisabeth Guigou. Ce système a fait de nombreuses victimes, de droite comme de gauche des femmes ont vue leur carrière politique brisée sous prétexte qu'elles n'étaient pas prête au combat ainsi on peut citer : Michèle Barzach, Édith Cresson, Frédérique Bredin , Dominique Versini , Florence Parly. Les machistes pointent également du doigt la difficulté pour une femme de concilier la vie familiale et la vie politique. L'organisation des activités de la vie quotidiennes est quasi impossible dès lors qu 'on possède des enfants. « Même à notre modeste niveau de conseillères municipales,raconte une jeune élue des hauts-de-seine, les réunions des commissions se tiennent systématiquement le soir entre 18 et 20 heures. Au moment ou une maman doit s'occuper des enfants,donner le bain,surveiller les devoirs, préparer le repas familiale. Impossible de faire comprendre à mes collègues qu'on pourrait faire ça après 21h, quand les petits sont couché. »

Les réunions,meetings et inaugurations se déroulent toujours le soir et le week-end, au moment ou les enfants ne sont pas à l'école,et il n'est pas facile de refuser d'y participer pour cause de vie de famille. Lorsqu'elles ne sont pas jugées sur l'aspect politique les femmes le sont sur l'aspect vestimentaire, les hommes ne se privant pas encore une fois de remarque de mauvais goût.

C'est dans ce contexte pour le moins particulier avec d'un coté des électeurs pour la plupart favorables et de l'autre des hommes politique hostiles que les femmes tentent d'évoluer en politique.

Tout le contenu du site - sauf avis contraire - est placé sous licence Copyright.
Copyright 2009-2010 Politique au feminin - Association loi 1901 | Version 1.0 | By jopa - Prod & Austin.fla